Les étudiants : une clientèle à conquérir par les banques camerounaises

0
898

En mars 2018, le ministère des finances (Minfi) du Cameroun a rendu public les résultats d’une enquête sur l’offre et la demande des services financiers au Cameroun. L’objectif principal de cette étude baptisé Finscope était de mesurer les niveaux d’accès et d’utilisation des services financiers par l’ensemble des adultes. Cela a révélé que 63% de la population camerounaise, âgée de 15 ans et plus, a accès aux services financiers. Cependant, l’accès à un compte bancaire est soumis à des conditions de revenus stables or nombreux sont les camerounais qui n’exercent pas une activité formelle. C’est pourquoi, sur les segments de marché particuliers, les banques camerounaises ciblent principalement : les fonctionnaires, salariés et retraités. Les étudiants considérés comme des clients sans revenus ne font généralement pas partie de la clientèle cible des banques. A tort ou à raison, ils représentent pourtant un marché à fort potentiel mal exploité.

Les étudiants, un marché à développer par les banques camerounaises

Il n’existe pas de statistiques sur le nombre d’étudiants au Cameroun. Selon les chiffres de l’INS en 2014 : 40% de la population est âgée de 15 à 24 ans soit d’environ 9 millions de camerounais. Sachant que le pays compte huit universités publiques cumulant au total pas moins de 250 000 étudiants. Si on ajoute les étudiants issus de la soixantaine d’établissements d’enseignement supérieur privés, on peut estimer à un demi-million le nombre d’étudiants camerounais. Cette masse de jeunes camerounais qui préparent leur entrée dans la vie active, constitue une clientèle potentielle pour les banques camerounaises.

Les étudiants ont des besoins financiers et assurantiels significatifs

Prenons par exemple, d’un jeune issu d’un milieu rurale qui souhaite poursuivre ces études supérieures dans les zones urbaines (Douala, Yaoundé, Garoua…). Il va donc quitter le domicile familial pour aménager en ville. Il devra louer un logement en cas de sinistre (incendie, dégâts des eaux, destruction du mobilier). Pour se protéger et garantir son logement contre ces sinistres, il peut souscrire une assurance habitation. Du fait de l’atteinte de sa majorité, un étudiant possède de plusieurs besoins d’assurance.

D’autre part, le coût des études supérieures et de la vie étudiante sont élevés au Cameroun. Il faut compter en moyenne 500 000 F de frais de scolarité par année d’étude dans établissement privé et 50 000 F de droits universitaires dans un établissement public. Enfin, certains étudiants profitent de cette période pour réaliser des voyages d’études ou de vacances. La banque peut les accompagner dans leur financement de ces études qui leur permettront d’accéder à un emploi.

Quelques exemples de produits bancaires adaptés à une clientèle étudiante :

compteetudiant cameroun

Les comportements des jeunes camerounais ont profondément évolué grâce au numérique. Ils sont de plus en plus connectés. De ce fait, ils ont parfaitement intégré l’utilisation du Mobile Money, des cartes bancaires, des services financiers en ligne comme crowfunding, cagnotte, Paypal. Ils sont donc plus réceptifs à l’utilisation de services bancaires.

Une offre bancaire à améliorer pour mieux répondre aux besoins des étudiants

Depuis quelques années, 4 banques proposent des comptes bancaires pour étudiant. La grande majorité (11 banques) ne semble pas intéressé par ce segment de marché. Cela renforce l’idée du grand public selon laquelle posséder un compte bancaire c’est pour les riches ! Pourtant, capter la clientèle jeune permettrait de la fidéliser et d’améliorer l’image du secteur bancaire. Les banques proposent uniquement un compte d’épargne aux étudiants. Ce type de compte ne permet pas d’effectuer des opérations bancaires courantes (virements, chèques, découvert et crédits). En 2016, UBA Bank Cameroon avait innové en proposant un porte-monnaie électronique aux étudiants. Mais les frais bancaires qui s’élevaient à 3 250 F/mois ont été jugé trop élevés. Les banques camerounaises devraient intégrer dans leur stratégie commerciale et marketing : la conquête de clients étudiants.  Pour cela, il faudrait construire une offre plus large intégrant le crédit, les cartes bancaires (visa) et les produits d’assurance (habitation, santé).

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici