Fintech Camerounaise : Iwomi Technologie et la lutte pour l’inclusion financière

0
1799

L’Afrique compte de nombreuses startups qui développent des services financiers innovants. Au sein de l’écosystème de startups Camerounaises, on retrouve notamment quelques unes de ces pépites. Parmi ces fintechs Camerounaises, Iwomi Technologie connait une croissance significative.

Lancement des activités et portrait fondateur

Après longue carrière en tant qu’informaticien au sein d’établissements financiers de renom ( CBC Cameroun, SCB Cameroun) , Collins Fomba Ken a décidé de créer en 2015 sa propre entreprise spécialisée dans les services financiers innovants. Dans une interview donnée à Africa24, il dévoile la vision et les ambitions de son entreprise. En effet, la fintech souhaite lutter pour l’inclusion financière au Cameroun.

Partenariat avec la CBC et la solution softeller

En quelques années d’activité, Iwomi Technologie a développé plusieurs solutions innovantes (Softeller, Mosa, BkWiki). Ces applications ont pour objectif : de faciliter l’accès aux services financiers ou d’aider les institutions financières à améliorer leur qualité de service. Softeller est l’une des meilleures applications créés par lwomi Technologie. Inspiré par l’expérience du fondateur de la fintech en tant que Call-boxeur (Vendeur de crédit de communication téléphonique), il s’agit d’une solution de transfert d’argent, de transfert de crédit et de paiement de factures. La fintech a récemment bénéficié d’un partenariat avec la CBC Bank. Elle a accompagné la banque dans le déploiement de guichet automatique de banques (GAB) recevant des dépôts en cash. Ces GAB permettront de réduire les temps d’attente des clients aux Guichets de banques souvent saturés.

Malgré, les multiples institutions financières (Microfinances et Banques) présentent sur le territoire Camerounais, l’inclusion financière reste faible. De nouveaux entrants (Opérateurs de télécommunications et Fintechs ) créent de nouvelles opportunités pour faciliter l’accès aux services financiers. Toutefois, l’essor des fintechs reste très difficile compte tenu : de la complexité de la réglementation, des difficultés d’obtenir des agréments et du coût des investissements pour lancer l’activité. L’un des facteurs clés de succès des fintechs est de disposer d’un réseau de partenaires. C’est pourquoi, Iwomi Technologie a toutes les chances de se développer car elle peut s’appuyer sur le réseau créé par son fondateur lors de sa carrière dans le secteur bancaire Camerounais.

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici