Marché Financier au Cameroun : Faut-il s’attendre à un essor des sociétés de gestion d’actifs?

2
3554

En 2018, un texte de loi permettant la création d’opcvm est entrée en vigueur au Cameroun. Cette mesure était fortement attendue par les acteurs du marché financier au Cameroun. Les sociétés de gestions d’actifs pourront pleinement exercer leurs activités. Si ce métier est encore peu connu, on dénombre déjà une dizaine de sociétés en Afrique Centrale agréés dont (6) au Cameroun (source COSUMAF).

Qu’est ce que la gestion d’actifs ou l’Asset Management ?

Pour comprendre la gestion d’actifs, il faut à minima savoir ce qu’on considère comme « Actif » en finance. De manière très simple et concrète, un actif : un titre financier qui est susceptible de produire à son propriétaire des revenus ou un gain en capital, en contrepartie d’une certaine prise de risque. On parle donc de sociétés de gestion d’actifs pour désigner les sociétés des actifs qui gèrent pour compte de tiers. Le développement de cette activité peut avoir un impact positif sur l’économie d’un pays. Les gros épargnants vont pouvoir placer leurs argents dans des fonds d’investissements créés par ces entreprises. Tandis que ces fonds d’investissements vont permettre de financer des projets publics, des entreprises innovantes. A titre d’exemple au sein de la Bourse d’Afrique de l’Ouest (BRVM), on compte environ 57 fonds commun de placements (fonds actions, fonds obligations et fonds diversifiés). Une étude récente révélait que la majorité de ces fonds ont une performance positive significative.

Une multitude d’acteurs pour développer ce marché au Cameroun

Dans un contexte réglementaire peu favorable, le secteur a très peu évolué au fil du temps. En 2018, un nouvel acteur est arrivé sur ce marché : Attijari Securities Central Africa (ASCA). Le groupe marocain Attijariwafa a sans aucun doute flairé les opportunités à venir grâce à l’évolution récente de la réglementation et la fusion de la Douala Stock Exchange (DSX) et de la Bourse de valeurs mobilières d’Afrique Centrale (BVMAC). D’autres établissements de crédit au Cameroun sont également positionné sur ce segment par l’intermédiaire d’une filiale à savoir : Ecobank et Afriland First Bank.
Les sociétés d’Asset Management indépendants en activité au Cameroun sont : EDC Investment Corporation, Financia Capital, ASCA, Harvest Asset Management, Cenainvest. Parmi ces entreprises, Harvest Asset Management tend à montrer la voie à ces concurrents. En 2019, elle a lancé en partenariat avec la Banque Atlantique le premier Fonds commun de placement au Cameroun. Créée par Marc Kamgaing, la Société de gestion d’actifs est également très active sur les réseaux sociaux à travers la publication régulière d’analyses sur le marché financier Camerounais.

La gestion d’actifs est un activité financière à la fois très lucrative et complexe. Black Rock (USA) et Amundi (Europe) gèrent des fortunes immenses à travers une multitude de fonds commun de placements. Au Cameroun, on compte déjà multitude d’acteurs et un seul fonds. Espérons que le secteur connaisse une croissance rapide en s’inspirant d’autres marchés financiers Africains comme celui de l’Afrique de l’Ouest avec ces 7 Sociétés de gestion actifs et 57 Fonds commun de placements. Enfin, il faut s’attendre à ce que les banques camerounaises tentent de conquérir ce marché pour jouer leur rôle d’intermédiaire financier et bénéficier de la rentabilité de cette offre de services. Une rentabilité qui est due notamment par les frais de gestions, commissions de transactions etc…

About Post Author

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici