Fintech Africaine : Kaoshi, la solution de transfert d’argent peer to peer

0
985
Le nombre d’applications de transfert d’argent en Afrique ne cessent de croître. Plusieurs startups tentent de proposer une solution de transfert d’argent simple, rapide et moins chère pour concurrencer les géants du secteur : Western Union, MoneyGram, WorldRemit. Lancée en 2018, la startup KAOSHI entend se démarquer avec son application de transfert d’argent basée sur la technologie peer to peer.

C’est quoi le peer to peer ? 

Un transfert en peer to peer (P2P) désigne un échange de données ou de fichiers entre plusieurs ordinateurs au sein d’un réseau. Cette pratique s’est développée grâce aux applications de partage de films ou de musiques tel que : BitTorrent, eMule. La première monnaie numérique « Bitcoin » repose sur cette technologie.

Transfert d’argent peer to peer : comment ça marche ?

Dans un premier temps, vous devez télécharger l’application KAOSHI qui sera bientôt disponible sur l’Appstore ou GooglePlay. Ensuite, l’utilisateur doit s’inscrire et de se connecter sur l’application pour pouvoir bénéficier des services de la plateforme. Pour effectuer un transfert d’argent, vous devez trouver une proposition d’échange qui correspond au pays destination de vos fonds. Exemple, si vous envoyez 100€ des USA vers le Nigeria alors vous pouvez échanger vos euros contre l’équivalent en Naira avec une personne souhaitant transféré de l’argent au USA depuis le Nigeria. Vous pouvez également régler vos paiements soit en mobile Money, par PayPal et par cartes bancaires. Cette solution a l’avantage de vous permettre d’éviter les longues d’attente dans les agences de transfert d’argent international et le coût élevé des frais.

 

 

KAOSHI a été créée par un jeune nigérian Chukwunonso Arinze. Il s’est lancé dans l’aventure entrepreneuriale avec d’autres étudiants nigérians de l’Université de Chicago. En 2019, la fintech a participé au concours de la « meilleure innovation en ingénierie en Afrique Subsaharienne organisée par la Royal Academy of Engineering« .  Finaliste de ce prix, KAOSHI bénéficiera donc d’un accompagnement technique et d’un financement à hauteur de 10 000 dollars. Son activité devrait se développer durant les prochaines années.

Pour plus d’informations, consultez le site internet de la fintech africaine.

 
 
 
 

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici