Quelles solutions de financements pour les agriculteurs Camerounais ?

0
1484

En 2011, le gouvernement Camerounais annonçait la création de la Cameroon agriculture financial rural corporation (CAFRUC), une banque agricole. Malheureusement, 7 an après le projet a finalement été avorté par l’Etat. Pourtant, cette banque était très attendue par les agriculteurs. En effet, les petites exploitants agricoles ont des difficultés à mobiliser les fonds nécessaires au financement de leur activité. A titre d’exemple, le coût d’achat du matériel agricole est au dessus des capacités d’investissement de la grande majorité des entrepreneurs agricoles. C’est pourquoi, le taux de mécanisation du secteur agricole Camerounais est 5%. Par ailleurs, les banques accordent très peu de crédits aux petits producteurs agricoles faute de garanties suffisantes. Dans ce contexte, les agriculteurs Camerounais ont recours à des moyens de financement alternatifs.

Tontines et Microfinances, principaux partenaires financiers des agriculteurs Camerounais

Dans les bassins de production agricole, les petits producteurs s’organisent généralement en communauté ou association. Au sein de ces groupes, des systèmes de tontines sont mis en place. De ce fait, les membres du groupe reçoivent à tour de rôle des crédits. De plus, de nombreuses coopératives agricoles se sont développées en milieu rurale au Cameroun. Parmi ces établissements de microfinance, on peut citer quelques acteurs comme CamCCUL, MC², Crédit du Sahel, Advans Cameroun et ACEP Cameroun. Entre 2012 et 2016, l’ACEP Cameroun a accordé près de 900 millions de FCFA en microcrédits dans l’agriculture par le biais de ce programme « villes secondaires ».

Une multitude de subventions nationales et internationales

L’agriculture occupe une place importante dans la stratégie de développement du Cameroun. Par conséquent, plusieurs programmes d’aide ont été mis en place pour soutenir financièrement et techniquement les projets agricoles. Les plus connus sont notamment le PEA Jeunes, le PADMIR et le PAIJA . Lancé en 2015, le PEA Jeunes prévoit d’aider plus de 1000 jeunes entrepreneurs à se lancer dans l’agriculture. A travers ce programme, 33,5 milliards de FCFA seront accordés à ces jeunes camerounais. D’autre part, des institutions financières internationales accordent également des financements aux agriculteurs dans le cadre de lutte contre la pauvreté et pour la subsistance alimentaire au Cameroun. L’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture débloquera environ 17 milliards de FCFA pour le financement d’agriculteurs au Cameroun.

En 2016, le secteur agricole avait bénéficié de 14,6% des crédits bancaires. Cependant, les principaux bénéficiaires de ces crédits sont les gros exploitants agricoles type CDC et les entreprises agroalimentaires. Les agriculteurs peinent donc à développer leurs  exploitations. Fort heureusement, ils peuvent espérer obtenir une aide de l’Etat, un microcrédit ou un « crédit tontine ».

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici