L’investissement dans les startups africaines en hausse en 2019

0
805

Le Briter Bridges a produit un rapport très intéressant sur l’investissement dans les startups africaines. D’après cet étude environ 166 levées de fonds ont eu lieu sur l’ensemble du continent. Les startups des pays d’Afrique anglophones sont les plus grandes bénéficiaires. Par ailleurs, 45 fintechs ont bénéficié d’un investissement de plus d’1 million d’euros. C’est le cas notamment des pépites nigérianes OneFi, Farmcrowdy et Kudi.

Comment expliquer que les startups d’Afrique francophone n’attirent pas plus d’investisseurs ? En effet, les écosystèmes de ces pays d’Afrique anglophone disposent d’un véritable vivier d’investisseurs locaux. En Afrique du sud, par exemple on compte une cinquantaine de fonds d’investisseurs ou business angels très actifs. Toutefois, l’année 2019 aura sourit à la startup franco-camerounaise Upowa. Elle a bénéficié d’un financement à hauteur de 2,5 millions d’euros. Parmi ces investisseurs, on retrouve le fond d’investissement Persitent et les groupes français Gaia Impact et Inco.

D’après le rapport du Briter Bridges, on constate que les investisseurs les plus actifs en zone francophone sont : l’AFD, Partech, AfricInvest. D’ailleurs, l’AFD vient d’annoncer 2,5 milliards d’euros pour financer les startups africaines à l’horizon 2022. A défaut de réussir à attirer des investisseurs, les startups africaines peuvent compter sur les plateformes de crowfunding. C’est ainsi qu’en 2019, la startup Kiro’o games a pu levé près de 600 000 dollars.

Pour consulter le rapport du Briter Bridges, cliquez ici.

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici