Les chatbots bancaires se développent en Afrique Francophone

0
1165

Dans un contexte marqué par la révolution digitale, les banques africaines se transforment progressivement. Le digitale prend une place importante dans leur stratégie de distribution. Dans les années à venir, le site internet pourrait devenir un moyen privilégié de contact avec la clientèle. C’est ainsi que les chatbots bancaires font petit à petit leur apparition dans le secteur bancaire en Afrique. D’après une étude du cabinet d’Innogence Consulting on dénombre environ 10 banques sur le continent disposent d’un chatbot.

UBA est la seule banque présente au Cameroun à disposer d’un chatbot bancaire baptisé « Leo« . Il s’agit d’un chatbot développé en partenariat avec le géant des réseaux sociaux Facebook. Il est possible de discuter avec « Leo » via WhatApps, Facebook Messenger ou Line. Depuis son lancement, ce chatbot bancaire occupe de plus en plus une place importante dans la stratégie commerciale de la banque. « Leo » est un véritable conseiller clientèle virtuel, il permet de réaliser les diverses opérations : ouverture de compte bancaire, transfert de fonds, relevé de compte….
En Côte d’Ivoire, la Société Générale a lancé un chatbot bancaire dénommé « Noa« . Il est disponible 24/24h et 7j/7 pour vous conseiller sur les produits et services. Vous échanger en ligne avec « Noa » sur le site internet de la banque ou via Facebook Messenger. Malheureusement, ce chatbot bancaire n’est pas encore proposé par la filiale Camerounaise du groupe Société Générale.

Le chatbot bancaire – Société Générale Côte d’Ivoire

Par ailleurs, le groupe Banque Centrale Populaire a développé un chatbot bancaire dénommé « Ary ». En effet, le nouvel actionnaire majoritaire de la BICEC était l’un des pionniers dans ce domaine dans la zone UEMOA. Sur le site internet de la Banque, « Ary » peut rentrer en conversation avec les visiteurs. Cette solution pourrait donc être déployé par la banque au sein de sa filiale Camerounaise.
Le chatbot bancaire Ary – Banque Atlantique

Enfin, la grande majorité des acteurs du secteur bancaire en Afrique tarde à déployer cette technologie. En effet, la pertinence des chatbots bancaires dans la stratégie digitale des banques africaines restent à démontrer. Il est vrai que le groupe bancaire UBA annonçait que son chatbot bancaire avait recruté 300 000 clients. Bien que ce chiffre soit attrayant, la rentabilité de la mise d’une telle technologie n’est pas vérifiée.

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici