Entretien avec un responsable d’une banque au Cameroun sur la digitalisation de leurs services de paiement

0
1319

Il est de plus en plus difficile pour un prestataire de service de paiement (banque, microfinance et autre) au Cameroun d’ignorer les transactions associées à la monnaie électronique ou virtuelle appelées « mobile money ». Selon un rapport publié en 2017 par l’Agence de régulation des télécommunications (Art) le nombre d’abonnés aux services mobile money est de 8 003 252 soit une hausse de plus de 110,24%, faisant 4,19 millions de nouveaux abonnés par rapport à 2016 avec un taux de pénétration de 34,46%.

D’après l’article 193 du Règlement N°03/16/CEMAC/UMAC/-CM relatif aux systèmes, moyens et incidents de paiement, la monnaie électronique est une valeur monétaire stockée sous une forme électronique, y compris informatique ou numérique, représentant une créance sur l’émetteur, qui est émise à la valeur nominale contre remise de fonds, aux fins d’opérations de paiement et qui est acceptée par une personne physique ou morale autre que son émetteur, sans faire intervenir de compte bancaire dans la transaction. L’usage des services associés à cette monnaie a encouragé les banques à digitaliser leurs services de paiement.

Dans le cadre de la digitalisation de leur service de paiement, certaines banques ou établissement de microfinance (EMF) ont développé des partenariats avec des sociétés de téléphonie mobile. La société de téléphonie mobile est le fournisseur de service mobile money et la banque est considérée comme le distributeur suivant les dispositions du Règlement n° 04/18/CEMAC/UMAC/COBAC relatif aux services de paiement dans la CEMAC, texte adopté le 21 décembre 2018. Distributeur et sous-distributeur : toute personne physique ou morale proposant des services de paiement à sa clientèle, au nom et pour le compte d’un ou plusieurs prestataires de service de paiement agréé.

Afin de mieux comprendre cette réalité, nous nous sommes rapprochés d’un professionnel de banque, dont le nom ne sera pas présenté ici. Dans ladite banque, le choix a été porté sur une interconnexion entre le compte orange money et le compte chèque à la banque comme stratégie de digitalisation. Cette relation est appelée wallet-bank ou bank-wallet. Wallet vient de Wallet mobile désigne un portefeuille de monnaie électronique, dans lequel un particulier ou une entreprise peut envoyer ou recevoir de l’argent via des applications mobiles. Le choix de la dite banque a été porté sur Orange Money (de l’opérateur téléphonie Orange Cameroun).

Le contenu de notre échange avec la responsable de la banque apparaît ci-dessous :

Comment peut-on faire pour bénéficier de ce produit Wallet-bank?

‘‘ Il s’agit d’une connexion directe entre le compte Orange Money et le compte chèque à la Banque Atlantique. Identifié par les expressions wallet-bank et bank-wallet. Le choix d’Orange Money par rapport aux autres opérateurs a été fait sur la base des conditions du contrat. La banque est distributeur. Le fournisseur est Orange Cameroun. Il faut avoir au préalable une puce téléphonique Orange Cameroun et avoir fait l’objet d’enregistrement de la liaison compte banque à son compte OM.

De ce fait, il faut au préalable à l’agence de la banque, remplir un formulaire nécessaire pour la mise sur pied d’une plateforme (celle-ci va lier le compte de la banque au compte OM). Le choix est porté sur le compte chèque parce qu’il est permanemment mouvement (opérations de débit et crédit) contrairement aux comptes d’épargne. Les opérations sont réalisées via l’application mobile ou via la page d’accueil d’Orange Money accessible en envoyant #150#. Ainsi, vous avez la possibilité d’effectuer les transactions sans être connecté. ’’

D’après vous, pourquoi un client titulaire d’un compte OM cherchera-t-il à lier son compte à celui de sa banque ? Existe-il des risques ?

‘‘ Pour plusieurs raisons, les clients peuvent souscrire au wallet-bank. Nous listons la disponibilité du produit 24h/24, 7j/7. Depuis son lit, le client peut facilement effectuer un retrait ou dépôt de son compte chèque en banque. Une telle facilité, un accès rapide, des opérations instantanées, une fluidité dans les transactions sont des éléments à mettre à l’actif. Vous me demandez les risques ou inconvénients vu que les opérations s’effectuent par téléphone. D’emblée, je dis que le risque zéro n’existe pas.

Dans toutes transactions que nous faisons ce qu’il faut pour minimiser le risque. Ainsi va la vie, pendant que les uns chercheront les solutions, d’autres prendront la liberté de trouver le virus. Déjà que la validation est fait par les autorités financières (COBAC) mais ne perdons pas de vue l’existence du risque. Exemple si l’on vous vole votre code, ou il y’ a des problèmes avec la fibre de connexion comme nous l’avons connu récemment, cela n’est pas la faute de l’agence. Ce qui est fait est qui est recommandé au client est d’informer la banque dans une telle situation.

Deuxième, si les opérations sont faites et que vous ne reconnaissez pas l’origine, informez la banque. Il existe des pare-feu, par exemple la limite est de 500 000 Fcfa car l’on se dit que le plus gros risque est de 500 000 Fcfa. Vous verrez que chaque opérateur téléphonique a créé une structure spécifique pour gérer chacune des transactions mobiles car derrière, ils ont des obligations que l’Etat les impose. Nous sommes simplement des distributeurs et  nous avons des obligations imposées par COBAC, ce qu’on dit au client est qu’il y a des opérations que vous ne connaissez pas, il faut contacter la banque. Il y’a également des numéros verts qui existent auprès d’Orange mais c’est à notre banque de contacter le fournisseur. Donc pour toute réclamation, le client a la possibilité de revenir vers la banque. Si nous le recevons, maximum 24 h après, il aura trouvé une solution.

Ce que je peux vous dire est de souscrire au produit et en cas de blocage, vous nous remontez l’information. Pour finir le wallet est un portefeuille électronique, un portefeuille virtuel, qui ne produit pas d’intérêt. Pourquoi gardez l’argent dans un wallet quand on sait les risques de Hacking, il faut à chaque client fasse preuve de bon sens et connait ce qu’il gagnera.’’

Existe-t-il des frais liés à l’usage de ce produit ?

‘‘ Comme nous l’avons dit précédemment, le Wallet est un projet du fournisseur des services mobile money. Nous sommes juste des distributeurs. A cet effet, vous conviendrez avec moi que la perception de 1% sur chaque transaction et le montant de l’assurance est 5 00Fcfa. Cette taxation est très faible. Peu importe le montant de la transaction, tels sont les frais perçus. La plateforme utilisée est le résultat d’un partenariat avec le fournisseur.’’

Que gagnez-vous dans ce produit ? Quel est l’intérêt pour l’Etat d’accorder une attention particulière ce produit ?

‘‘ Au niveau de la banque, nous pouvons dire qu’il y a :

  • Augmentation des revenus (grâce aux pourcentages) : perception des commissions sur les transactions ;
  • Amélioration de l’« expérience client » : faciliter l’accessibilité sans pour autant être client ;
  • Plus de digitalisation : canal alternative pour réduire les coûts de création d’agence, le client peut utiliser le réseau distributeur Orange s’il se trouve dans les coins reculés du pays ;
  • Dynamise des opérations de téléphonie mobile (Augmentation de leur portefeuille ; Augmentation des revenus ; nouveaux clients ; Une plus grande visibilité sur leurs produits ou services).

Pour l’Etat :

  • Combat contre le blanchiment d’argent : grâce à la traçabilité de l’argent des transactions ;
  • Réduction au maximum les opérations en cash ;
  • Incitation des citoyens à ouvrir les comptes bancaires : bancarisation
  • Augmentation de l’assiette de l’impôt : par une augmentation de la base de TVA à chaque commission.

Bref, un ensemble d’avantages significatifs et symboliques.’’

Quelles sont vos perspectives pour ce produit ?

‘‘ Etant donné que nous sommes une banque panafricaine nous envisageons étendre le service sur tout l’Afrique centrale et de faire des opérations avec son téléphone mobile qui donne un code qui permettra de sortir de l’argent en cash dans nos distributeurs de billets. Les démarches sont en cours, par conséquent, restez à l’écoute.’’

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici