Pourquoi le pagne de la fête des femmes coûtent si cher au Cameroun?

0
882

Chaque année à l’approche de la fête de la femme, on assiste à une flambée du prix du pagne du « 8 mars ». Lors des célébrations de la journée internationale de la femme au Cameroun, les femmes défilent fièrement avec un pagne conçu spécifiquement pour l’événement. De ce fait, la demande de ce pagne est très forte. D’ailleurs, on assiste à des scènes cocasses au sein des ménages Camerounais à ce sujet. Certains maris sont contraint d’acheter un pagne du 8 mars à leurs femmes au risque de représailles.

Les commerçants tentent de profiter de la situation

Conscient de l’attrait de ce produit, les commerçants n’hésitent pas à gonfler les prix. Le 3 Février dernier, lors de la présentation du pagne de cette année, le tarif annoncé était de 6 800 FCFA. Mais à quelques jours de la fête des femmes au Cameroun, il fallait débourser pas moins de 10 000 FCFA pour rentrer en possession du fameux tissu. D’autre part, les couturiers proposaient des robes réalisées avec le pagne du 8 mars au prix d’environ 25 000 FCFA. 

Une production locale de pagne insuffisante

Cette surenchère des prix du pagne est due principalement à un déficit de production. La CICAM (Cotonnière industrielle du Cameroun), principal acteur de l’industrie textile au Cameroun n’a produit que 2,1 millions de mètres de tissu. Ce niveau de production est bien loin des 4 à 5 millions de mètres produit habituellement. Selon l’administrateur des ventes de la CICAM, Ibrahim PITTI, cette situation résultait des difficultés de dédouanement au port de Douala. L’entreprise a dû importer une grande partie de sa production d’Afrique de l’Ouest ou de Chine. Depuis 2016, l’entreprise CICAM est en sous activité. Il faut dire que l’industrie du tissu pagne est dominé par la multinationale hollandaise VLISCO.

Pourquoi acheter le pagne du 8 mars ? 

Interrogé au sujet de la rareté du pagne du 8 mars au Cameroun, la ministre en charge de la Promotion de la femme et de la famille déclarait « l’habit ne fait pas le moine ». Pourtant arborer le pagne du 8 mars est devenu au fil des années un symbole de la féminité au Cameroun. Cette pratique est très répandu en Afrique Subsaharienne ( Côte d’Ivoire, Congo, Kenya…). Désormais, le pagne du 8 mars représente bien plus un business juteux qu’un symbole. Sinon comment expliquer qu’il ne soit pas gratuit? D’autant plus que nombreux sont les foyers Camerounais à faible revenus qui ne peuvent se permettre de payer 6 800 FCFA pour le mètre de tissu.

Pas besoin de porter le pagne du 8 mars, pour célébrer 109ème édition de la Journée internationale des droits de la femme. Dans certains pays comme la Russie ou l’Italie, la tradition consiste simplement à offrir des fleurs aux femmes.

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici