Fashionomics, l’initiative de la BAD pour promouvoir l’industrie de la mode Africaine

0
515

Le marché du textile et de l’habillement en Afrique Subsaharienne serait estimé à 31 milliards de dollars. Il s’avère également que c’est le deuxième plus gros pourvoyeur d’emplois après l’agriculture dans les pays en développement. A titre d’exemple, en Ethiopie l’industrie de vêtements et de fournitures d’H&M a permis de créer 60 000 emplois. Le secteur de la mode et du textile a donc un rôle à jouer dans le développement de pays Africains. C’est pourquoi la Banque Africain de Développement (BAD) a mis en place plateforme dédié à l’industrie de la mode Africaine.

Lancée en 2016, lors de la Fashion and Design Week du Nigéria, la plateforme a pour objet de permettre aux jeunes créateurs de créer et développer leur entreprise. En effet, l’initiative « Fashionomics » met à disposition de ces entrepreneurs africains une plateforme de commerce en ligne pour leurs créations. Pour adhérer, il suffit de compléter un formulaire d’inscription qui sera validé par les administrateurs. A ce jour la plateforme compte environ 40 Créateurs issus d’Afrique du Sud, de Côte d’Ivoire, d’Ethiopie, du Kenya, du Nigéria et du Rwanda.

Par ailleurs, Fashionomics vise également pour objectif de renforcer la coopération entre les acteurs de la filière textile en Afrique. Ainsi, elle propose notamment des sessions de mentorat et de réseautage. En 2019, près de 100 créateurs Africains de mode ont participé à une Masterclass organisé par la plateforme à Abidjan.

Enfin, à travers cette initiative la BAD souhaite accompagner les créateurs de mode dans le financement et le développement de leurs activités. C’est pourquoi, elle a constitué un réseau de partenaires qui regroupent des producteurs, distributeurs(détaillants) et financeurs.

Pour en savoir plus.

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici