Le Crowdfunding en Afrique continue sa croissance

0
1003

La Banque Mondiale estime que le marché du crowdfunding en Afrique pourrait bien atteindre 2,5 Milliards de dollars en 2025. Malgré le développement rapide du nombre de plateformes, l’engouement des Africains reste encore faible. Si plus de 50 plateformes sont en activité sur le continent, le secteur reste confronté à de nombreux freins. Quel avenir pour ce mode de financement qui offre une véritable alternative pour les startups et porteurs de projets Africains ?

La réglementation du crowdfunding progresse en Afrique

L’absence de réglementation du financement participatif est le principal frein au développement du Crowdfunding. En Afrique Centrale, à titre d’exemple il n’existe quasiment aucun cadre réglementaire. Pourtant, le Cameroun dispose d’environ 4 plateformes de crowdfunding locales. Une situation qui devrait s’améliorer car le gouvernement a annoncé des travaux pour définir un cadre légal. En effet, lors d’un atelier national organisé en février 2020, le gouvernement affirmait sa volonté de promouvoir le financement participatif. Au cours de cette année, plusieurs pays africains ont édité une loi sur le crowdfunding. Il s’agit notamment du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie.

L’Afrique du sud toujours leader du secteur 

L’Afrique du Sud possède le marché du crowdfunding en Afrique le plus développé. Le pays abrite notamment les acteurs leaders du crowdfunding en Afrique à savoir UpriseAfrica, Thundafund et lulalend. Chaque année, des campagnes de levée de fonds exceptionnelles sont réalisées sur ces plateformes. Depuis sa création, la plateforme Thundafund a permis le financement de plus de 1200 projets pour environ 3 millions de dollars.

Des plateformes nationales aux plateformes multinationales…

Porté par leur croissance, certaines plateformes n’hésitent pas à s’exporter. C’est le cas notamment de la plateforme d’origine camerounaise GUANXI Invest accessible dans plusieurs pays : Bénin, Togo, Côte d’Ivoire etc. Les plateformes sud-africaines UpriseAfrica et Lulalend ont également annoncé étendre leurs activités à d’autres pays dans les années à venir. Par ailleurs, certains acteurs du secteur ont fait le choix d’avoir une couverture continentale comme Afriwity, Afrikstart.

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 en Afrique, l’Association des plateformes de crowdfunding en Afrique se sont mobilisés pour contribuer aux levées des fonds en faveur de la lutte contre l’épidémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici