Interview de Roly KHENTACHE, auteur d’un livre sur le management des finances personnelles

0
725

En cette période de crise, il est primordial d’optimiser la gestion de ces finances personnelles. Afin de vous aider, nous avons interviewé de Roly KHENTACHE qui est l’auteur du livre « Aime l’argent et tu seras fort« . 

Pouvez-vous présenter en quelques mots ? 

Bonjour à vous et merci pour l’opportunité que vous me donnez de m’exprimer dans votre média, que je viens de découvrir et que je trouve assez intéressant pour un jeune média. Recevez l’expression de toute ma sympathie et tous mes encouragements.

Je suis Roly Khentache. Je me définis comme Entrepreneur, Formateur, Conseiller en Management des Finances Personnelles. Je suis basé à Douala (Cameroun) et je suis né un jour de septembre 1984 à Bafoussam. La personne que je suis est diplômé en Philosophie, Psychologie, Management et Logistique, diplômes obtenus tour à tour à l’Université de Douala (Cameroun) et à l’Institut Supérieur Franco-Allemand de Technique, d’Economie et de Sciences de Metz (France) et de Sarrebruck (Allemagne). Ceci dit, et comme je le dis souvent, la plus grande formation que j’ai reçu et que je continue de recevoir m’est dispensée à l’Ecole de la Vie. Ancien cadre d’une multinationale, leader mondial opérant dans le secteur de la logistique et du courrier Express, j’ai travaillé au Siège Europe de cette entreprise à Bruxelles, et à la Direction Exécutive de cette même entreprise au Togo. Après une belle et impactante marche à travers différents projets dans cet entreprise, j’ai décide de retourner au Cameroun, mon pays natal pour entamer un parcours entrepreneurial.

Papa d’une multitude d’enfants,  je me définis fondamentalement comme un serviteur des prochaines générations, raisons et motivations de chacun de mes combats et initiatives. Passionné d’Éducation Financière et de Finances Personnelles, j’ai connu le manque, après avoir flirté avec l’opulence. Dans ce livre, je partage mes expériences et les leçons apprises en relation avec le Management des Finances Personnelles; mon ambition ultime étant d’offrir des outils aux personnes qui, comme moi, haïssent le manque financier afin que ces outils les aident à mieux dealer avec leurs finances.

Qu’est-ce qui vous a poussez à écrire ce livre?

Je décide de retourner en Afrique pour une seule raison : Contribuer au développement du continent sur le continent. Mais je dois avouer que je n’avais pas bien ficelé mon projet de retour et mes premiers projets en entrepreneuriat. Je crois d’ailleurs que c’est principalement pour ces raisons que j’ai échoué. Mais comme j’aime le dire en réalité je n’ai pas échoué mais j’ai appris. Sur mon parcours « d’échec », j’ai découvert donc l’éducation financière et la Finance Personnelle qui m’ont vraiment, et enfin donnés matière à réaliser le vœux qui a soutenu mon retour en Afrique. Pendant cette rencontre j’ai fait une étude de la situation actuelle de l’Afrique, mais surtout des africains qui sont les ressources clés pouvant booster le développement du continent, j’ai aussi fait une étude prospective sur l’Afrique et même des projections et je me suis rendu compte que si on ne mise pas sur l’éducation, on court dans le sac comme on le dit trivialement au Cameroun. Seulement de quels types d’éducation nous avons besoin, me suis je posé la question. Là je me suis rendu compte que la société avait pensé à offrir aux Africains presque tous les types d’éducations nécessaires au développement de l’Afrique, sauf la plus cruciale : L’éducation financière.

Pourquoi je pense qu’elle est crucial ? Tout simplement parce que nous vivons dans un monde ultra financiarisé et tout tourne donc autour de l’ argent. Il est donc important d’éduquer les Africains sur les questions liées à l’argent, la conception que nous faisons de celui ci, mais aussi la manière avec laquelle nous le gérons. C’est parce que nous manquons cruellement d’ éducation à ce sujet que les maux comme la corruption, les détournements de fonds, l’achat des consciences notamment sur le plan politique pendant les élections par exemples, le bradages des ressources naturelles…etc. qui minent notre développement ont droit de cité dans nos nations. Ce livre qui est un essai autobiographique s’imposait donc afin de donner à tous des outils nous permettant de nous construire et de nous développer individuellement dans notre éducation financière avec l’ambition d’impulser des micro-changements (au niveau des personnes) capables de soutenir et de générer des macro-changements au niveau des états, du continent et de toute la communauté noire. Voilà tout ce qui m’a poussé à écrire ce livre.

Pouvez vous nous donner des grands titres évoqués à l’intérieur?

Dans ce livre je pose essentiellement 3 questions : Quoi? Une façon de demander c’est quoi l’ éducation financière, C’est quoi la liberté financière? Ensuite, je me demande Pourquoi ? Il s’agit ici d’explorer toutes les raisons, parfois très urgentes, qui appellent à embrasser l’éducation et même à mieux dealer avec ses Finances Personnelles. Et pour finir, j’aborde la question du Comment? Ici je donne des astuces qui sont les fruits parfois de mes expériences personnelles, mais aussi et surtout des expériences des personnes à succès dans notre environnement et avec qui j’ai échangé pour aider les lecteurs à reprendre en main la gestion de leur finances. Je peux vous assurer qu’ il y a urgence à embrasser ces comment et le livre est un guide utile dans ce sens.

Comment selon vous un Camerounais doit-il gérer ses Finances? 

La question ici n’est seulement lié au Camerounais, mais à tout le monde, et précisément à la communauté noire à qui est adressée mon livre. Comme je le dis souvent, je n’ai pas inventer le fil à couper le beurre avec mes enseignements, car tout ce que je dis vous le savez déjà. Est-ce que vous m’avez attendu pour savoir qu’il est important de dépenser moins, de dépenser intelligemment ou encore d’ augmenter ses revenus ? Non. Il  s’agit là du bon sens, mais un bon sens que nous avons l’habitude de tuer, bousculer par les stimuli de notre environnement qui nous font parfois perdre la tête. Nous savons tous comment bien gérer nos finances. Le plus que j’ai apporté c’est au niveau du « quoi ? » et du « pourquoi ? » et aussi des exemples concrets, tirés de notre vécu pour aider à mieux visualiser ces questions de Quoi? Pourquoi? Et Comment? ainsi que les réponses proposées.

Quand savoir qu’on est financièrement libre et indépendant?

Selon moi on l’est le moment où en cas de besoin dont la satisfaction s’échange contre de l’argent, on n’a pas à recourir à un tel pour satisfaire son besoin.

Et comment y parvenir ?

Tout simplement en dealant mieux avec son argent. Ça prend un temps pour construire la liberté financière, mais ça prend toute la vie pour la savourer. Quand vous voyez des gens comme papa Fotso, Kadji,Noutchougouin et bien d’autre milliardaire de notre environnement mort aujourd’hui. Ce sont des gens qui ont souffert et mis du temps pour bâtir leur fortune, mais voyez tout le temps qu’ils ont vécu en jouissant des bienfaits de cette fortune. Comme le dit souvent l’un de mes grands frères prêtre, « on a très peu de temps pour bâtir sa vie et tout le temps pour jouer la vie ». Ce qui nous tue aujourd’hui c’est que nous sommes obnubilés par l’envie de jouer notre vie encouragé par la maxime selon laquelle il faut vivre chaque jour comme le dernier et très souvent, les moments où nous avons le plus besoins d’argent c’est à ce moment où on se retrouve au village de « si je savais » pour parodier un homme politique camerounais, flirtant avec le manque et l’indigence. C’est le sort réservé à beaucoup de « boss » et « baos » d’hier, d’aujourd’hui et de demain s’il ne font rien.

Et une fois que l’on atteint cet étape que faire? 

On essaie de s’y maintenir simplement. 

Que pouvez vous dire à un individu quelconque qui nous lis actuellement et qui souhaite atteindre l’indépendance Financièrement?

Juste que c’est possible. Qu’il n’attende pas de connaître le manque ou alors l’approche de la retraite avant de se soucier de son éducation financière et ses finances. Qu’il est urgent pour lui ici et maintenant de se reprendre en main. Ces sujets sont en long et en large abordés dans mon livre.

Le mot de fin

Comme dernier mot je dois dire que nous avons l’obligation de construire notre continent, notre communauté (noire) pour les rendre plus forts. C’est parce que nous serons bien développés sur le plan de l’éducation financière et de la gestion des finances personnelles que cela affectera le développement de nos pays, de notre continent, de notre communauté. J’ai la ferme conviction que mon livre regorge d’une pléiade d’outils, d’enseignements et de recommandations pouvant favoriser l’ éducation financière de chacun de ses lecteurs. D’ailleurs autour de ce livres nous avons développé une pléthore d’initiatives et de programmes dans le but de le rendre disponible à un très grand nombre. Connectez vous sur le siteweb www.love-money.biz vous en saurez plus. Concernant mon livre « Aime l’argent et tu seras fort: Il faut haïr le Manque Financier », je vous recommande vivement de l’acheter, de le lire, de le faire lire et surtout de le conserver jalousement pour vos descendants. Vous ne le regretterez pas.

Suivez moi aussi sur mes pages dédiées ( Facebook, twitter, LinkedIn, Instagram): Roly Khentache. 

Je ne saurais terminer sans vous annoncer la sortie dans les prochains jours de la traduction du livre en Anglais et en braille, le but étant que d’ici 5 ans il soit traduit dans toutes les langues parlées en Afrique . Je vous remercie pour votre aimable attention.

La rédaction vous remercie pour votre disponibilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici