Ce qu’il faut savoir sur les « Diaspora bonds »

0
674

Pour faire face au resserrement des conditions de liquidité mondiale et ainsi diversifier leurs sources de financement extérieur, plusieurs pays ont opté pour le nouveau marché de niche offert par les « Diaspora Bonds ». Il s’agit d’obligations non négociables à échéance supérieure à un an émises par un pays à l’attention de ses ressortissants à l’étranger. En effet, les Diaspora Bonds, qui servent généralement au financement de grands projets, ont connu leur première vraie réussite en 1951, avec Israël. 

Comment ça marche ?

De plus en plus sollicitées car dotées d’une dimension patriotique, les Diaspora Bonds offrent l’avantage d’être émises en monnaie locale plutôt qu’en devise internationale. La Banque Mondiale a dressé deux critères principaux afin de rendre réalisable leur émission. Outre l’obligation d’avoir une diaspora importante dans des pays à haut revenus, le pays émetteur doit pouvoir facilement accéder à ces investisseurs potentiels par le truchement de médias ciblés et d’un réseau bancaire fiable.

Quels sont les pays africains ayant déjà eu recours ?

Les pays africains sont fortement tributaires de financements extérieurs pour leur développement. Cette situation a amené plusieurs pays africains à prioriser les Diaspora Bonds comme alternative à l’emprunt sur le marché international des capitaux. Il en est ainsi de l’Éthiopie en 2010, le Nigéria 2017 ou encore le Sénégal en 2019. Plusieurs autres pays envisagent de leur emboîter le pas. On peut citer le Maroc, le Kenya ou encore le Ghana.

Le Cameroun peut-il faire appel à ce mode de financement ?

Avec un bassin de résidents à l’étranger supérieur à 4 millions de personnes, le Cameroun est en capacité de faire recours à cette source stable de financement extérieur. Pour le Programme des Nations Unies pour le Développement, la solution pratique serait simplement d’ « inciter davantage les camerounais vivant à l’étranger à investir davantage dans leur pays d’origine ». 

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici