Création d’une bourse des matières premières en Côte d’Ivoire

0
336

En Côte d’ivoire, la bourse des matières premières agricole (BPMA) devrait bientôt voir le jour. Annoncé en juillet 2018, le ministre de l’Agriculture Ivoirien confirmait le démarrage très prochainement de la BPMA. 

Une bourse des matières premières pour booster l’agriculture Ivoirienne

La création de la BPMA se fait dans le cadre de la mise en œuvre des Plans Nationaux d’Investissement Agricole initiés par le gouvernement Ivoirien. En effet, l’objectif de cette bourse d’améliorer le financement du secteur agricole. Pour un début, 03 principaux produits seront échangés seront : le maïs, l’anacarde et la noix de kola. La bourse sera certainement bénéfique pour la filière de la noix de cajou dont la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial. Les agriculteurs ivoiriens pourront commercialiser leurs produits à des prix plus juste et réduire leur perte grâce aux entrepôts de stockage.  

Un projet complexe soutenu par la BRVM

La BPMA sera située au siège de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) de l’UEMOA à Abidjan. La BRVM accompagnera notamment la BPMA dans la cotation des matières premières et la sécurisation des transactions. D’autre part, la Côte d’Ivoire a dû se doter d’une Autorité de régulation du système des récépissés d’entreposage (ARRE) des produits agricoles. Par ailleurs, un système d’entreposage électronique de récépissé a été déployé dans plus de 266 sur les 1066 entrepôts que comptent la Côte d’Ivoire. Une nécessité pour la cotation des matières premières agricoles. 

La Côte d’Ivoire disposera désormais d’un véritable marché des matières premières agricoles comme ses voisins d’Afrique de l’Ouest, le Ghana et le Nigéria. Si techniquement tout est prêt, une formation des premiers opérateurs et des courtiers sera nécessaire pour rendre effective la BPMA. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici