Faut-il acheter des Cryptomonnaies en Afrique ?

0
195

Plusieurs études révèlent un boom de l’utilisation des cryptomonnaies sur le continent Africain. Selon un rapport de Chainalysis, on note une hausse de 55% des transferts en Afrique au cours de cette année. 

Monnaie d’échange alternative 

Dans un contexte de crise et d’incertitude politique, les Africains semblent utiliser de plus en plus les cryptomonnaies. C’est le cas notamment dans les pays africains qui font face à une instabilité monétaire comme le Nigéria, le Kenya et l’Afrique du Sud. Les cryptomonnaies constituent donc une valeur refuge d’autant plus qu’elle permet d’échanger avec des fournisseurs étrangers. En effet, certains commerçants nigérians utilisent le bitcoin pour payer les fournisseurs chinois. D’autre part, l’étude Chainalysis dévoile également une hausse des transferts d’argent régionaux de bitcoins. 

Des cryptomonnaies à  dimension sociale 

Le boom des cryptomonnaies en Afrique pourrait favoriser le développement de l’Afrique. D’une part, elle pourrait contribuer à la stabilité financière du continent mais également à l’émergence d’initiatives sociales. La cryptomonnaie a pour principale caractéristique d’avoir un impact réel sur l’économie. C’est le cas de la cryptomonnaie lancée par le rappeur américain d’origine Sénégalaise AKON, l’AKOIN. Elle devrait permettre de bâtir une ville futuriste baptisée, l’Akon City. On peut citer aussi l’initiative Watercoin, une cryptomonnaie lancée en 2018 par une startup française pour financer une initiative de fourniture d’eau potable en Afrique. 

Faire de la spéculation pour réaliser des gains

Les cryptomonnaies sont également des outils de spéculation financière. Concrètement, vous pouvez acheter et revendre des crypto-devises sur les plateformes de trading. Le PDG de la plateforme de trading BINANCE, annonçait récemment une hausse significative des transactions de bitcoin et des cryptomonnaies en Afrique. Un développement du trading qui va de pair avec l’essor des services de transferts de fonds basés sur les cryptomonnaies comme BitPesa, GeoPay ou Liyeplimal

L’essor des cryptomonnaies sur le continent africain est plutôt accueilli favorablement. Toutefois, l’utilisation de cryptomonnaies ne peut se faire sans risque. Elles peuvent notamment être utilisées à des fins d’escroquerie ou pour couvrir des traffics de drogue, des activités terroristes ou d’autres activités criminelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici