Le Cameroun en quête de solutions pour optimiser les recettes de péages routiers : entre Automatisation et Paiement Mobile

0
726

Le Cameroun compte 44 postes de péage routier. D’après le rapport du Fond routier 2018, les recettes de péages s’élevaient à 6 milliards de FCFA au 31 Décembre 2018. On y apprend également que les recettes de péages sont en hausse depuis quelques années. Toutefois, le gouvernement a entamé un projet d’automatisation de 14 postes de péage afin d’optimiser les recettes de péages.

L’automatisation pour mieux gérer les afflux de véhicules et reporting des recettes

Grâce à l’automatisation des postes de péages, l’Etat espère faire passer les recettes de 6 milliards à 54 milliards. En effet, ce projet sera confié à des entreprises françaises spécialisées dans le domaine (Razel Bec/Egis Projets SA). 07 premiers sites de péages (Mbalmayo, Boumnyebel, Edéa, Tiko, Mbanga, Nsimalen et Nkometou) devraient être transformés complément d’ici 10 mois. Ces nouveaux points de péage seront dotés notamment d’un système de classification automatique de véhicules et de reporting des données. Cela permettra de réduire les files d’attente et d’optimiser les recettes. Force est de constater qu’aujourd’hui, les postes de péages fonctionnent un peu de façon archaïque. Toutefois, cet automatisation aura un coût assez élevé de 26 milliards pour les 14 postes.

Le Mobile Money pour réduire les pratiques douteuses

En 2018, Le magazine CIO Mag rapportait que MTN disposait d’une solution de paiement électronique pour sécuriser les recettes des péages au Cameroun. Il faut dire qu’aujourd’hui, le règlement des 500 FCFA de frais de péages se fait en majeure partie en espèces. Cela favorise les pratiques douteuses comme la corruption, et le détournement de fonds. A l’instar d’autres secteurs publics comme les impôts ou les frais de scolarité  les péages gagneraient à adopter le Mobile Money. Malheureusement, cette solution en liste dans le projet d’automatisation proposée par MTN Cameroon et Group Five-Interroll Africa Limited ne semble pas avoir été retenue par le gouvernement.

Le projet d’automatisation entré dans sa phase pilote portera-t-il ses fruits? D’aucun critique déjà la hausse des recettes annoncée par le gouvernement car elle serait étroitement liée à une hausse des frais de péage de 500 à 2500 FCFA.

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici