Le Cameroun compte le plus grand nombre de sociétés de bourse dans la zone CEMAC

0
523

Dans un communiqué publié en Octobre 2020, la COSUMAF dévoile la liste des entreprises autorisées à exercer des activités de bourse en zone CEMAC. Le Cameroun compte 11 Sociétés de bourse. En effet, le régulateur des marchés financiers rappele que seuls ces entités peuvent transmettre des ordres de bourse au sein de la BVMAC.

Une activité très réglementée 

Pour rappel, une société de bourse est une entreprise agrée pour agir sur les marchés financiers. Son activité consiste concrètement à la transmission d’ordres de bourse, le conseil en placements financiers, la gestion de portefeuille et la fourniture de services financiers (analyse financière, introduction en bourse..). De ce fait, un client est obligé de solliciter une société de bourse pour acheter une action ou une obligation. La COSUMAF a récemment modifié la procédure d’agrément des sociétés de bourse dans la zone CEMAC.

Désormais, une société de bourse doit respecter certaines exigences en matière de capital, garanties financières et moyens financiers. Ainsi, un capital social minimum de 150 millions et une participation à hauteur de 40 millions au capital de la BVMAC sont requis. Par ailleurs, elle doit employer à temps plein au moins 02 agents donc un négociateur. De plus, la nomination du dirigeant de la société de bourse doit faire l’objet d’une validation par la COSUMAF.

Une activité largement dominée par les banques camerounaises 

Force est de constater que les banques sont les principales actrices du marché financier d’Afrique Centrale. Elles jouent notamment un rôle d’accompagnement dans l’émission et la souscription de titres. Il apparaît donc logique que 9 sur 14 des sociétés de bourse soient des filiales de Banque. D’ailleurs, certaines banques camerounaises ont été tenu de se conformer à l’évolution réglementaire dans la zone CEMAC. Pour exercer cet activité les banques doivent créer entités indépendantes. C’est pourquoi, Banque Atlantique Cameroun, Afriland First Bank Cameroun, CBC Cameroun ont crée respectivement les entités : AFG Capital, Afriland Bourse & Investissement et CBC Bourse SA.

Malgré la transparence et la régulation au sein des marchés financiers en Afrique Centrale, l’activité boursière reste peu développé. Difficile notamment de savoir qui sont les clients de ces sociétés de bourse. De plus, très peu d’échange de titres financiers sont constatés depuis le lancement de la BVMAC. A contrario, des entreprises camerounaises non réglementées attirent de nombreux investisseurs. C’est le cas entreprises de trading de cryptomonnaie (Mekit, Liyeplimal) ou encore d’investissement dans des startups (Mougano Investment).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici