5 villes Camerounaises idéales pour investir dans l’agriculture

0
227

Le secteur agricole camerounais est un secteur qui accueille chaque jour de nouveaux investisseurs. Au début des années 2000, l’agriculture représentait plus de 43% du PIB, un chiffre qui diminua avec le temps. Aujourd’hui, certains jeunes camerounais ignorent à quel point l’agriculture peut être rentable. L’agriculture qui est une pratique très importante et qui est une grosse source de revenus dans certains pays pauvres. D’ailleurs, nombreux sont milliardaires Camerounais qui ont fait fortune dans l’agroalimentaire au Cameroun. 

Au Cameroun, il y a des cultures phares qui dominent le marché. Investir dans l’agriculture au Cameroun demande beaucoup de réflexion car il faut savoir dans quel secteur se lancer. Quelles sont les villes propices et adéquates pour chaque culture ou produit agricole ? Ci-dessous, nous donnons une liste de cinq villes camerounaises dans lesquelles il faudrait investir.

Pitoa : situé dans la région du nord Cameroun précisément à 15 km de Garoua, Pitoa est un véritable secteur propice à la culture de l’oignon. En effet, grâce à son sol et climat, l’oignon peut être produit à la fois en saison sèche et en saison pluvieuse.

Maroua : Capitale de l’extrême nord, Maroua est l’une des villes productrices d’oignon au Cameroun grâce à son climat favorable à cette culture. Par ailleurs, la ville compte également de nombreux champs de gingembre avec des usines de fabrication de liqueur de gingembre. 

Mbouda : Chef lieu du département des Bamboutos, la ville est surtout connue comme le berceau de l’avocat au Cameroun. Mais, Mbouda possède un climat et un sol favorable pour l’agriculture. C’est notamment l’une des  principales villes productrices de pomme de terre. En effet, selon certaines données, les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest produisent à elles seules 80 % de la production annuelle. Une production qui se situe entre 200 000 et 400 000 tonnes depuis près de 10 ans. La ville de Mbouda compte de nombreux champs communautaires de tubercules, céréales, légumes, fruits. 

Nkongsamba : Ville est localisée dans une région volcanique. C’est pourquoi, le sol y est très fertile. Elle peut accueillir toutes les cultures possibles. Durant les années 80, la ville contribue à près de 11% de la production nationale de café du Cameroun. Aujourd’hui, Nkongsamba reste une ville idéale pour investir dans l’agriculture au Cameroun. Par ailleurs, la ville dispose d’une situation géographique attrayante de par sa proximité avec la capitale économique. 

Ngoulémakong : Commune située à 170 km de Yaoundé, Ngoulémakong est un bassin de production du Manioc au Cameroun. En effet, dans 5 millions de tonnes produites par an, la commune à elle seule produit plus de 7500 tonnes. D’ailleurs, deux unités de transformation de manioc sont établies dans la ville Ngoulémakong. 

Que pensez-vous de ces villes propices à l’agriculture au Cameroun ? 

Par Ronel TEDEFFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici