Entreprises publiques Camerounaises : entre bonne performance et endettement

0
507

Dans le classement 2020 des 500 premiers entreprises africaines réalisées par le magazine Jeune Afrique, 09 entreprises Camerounaises y figurent. Force est de constater que cinq de ces entreprises sont entreprises publiques ou para-publiques Camerounaises. Bien évidement, ce classement se base sur le chiffre d’affaires et non le bénéfice. Sinon, des entreprises publiques Camerounaises auraient difficilement pu s’y trouver.

Des entreprises publiques pour perfusion

Au Cameroun, 37 entreprises font partie du portefeuille de l’Etat. Un rapport publié par la Caisse Autonome d’Amortissement en Septembre 2020 faisait notamment état d’un niveau d’endettement élevé de ces entreprises publiques. Parmi les plus endettés, on y retrouve la SONARA également présente dans les entreprises ayant les plus gros chiffres d’affaires du pays. Comment expliquer cette situation?

Si certaines sont pointés du doigt pour mauvaise gestion, détournements de fonds. Il faut avouer que d’autres entreprises évoluent dans des environnements très compétitifs et complexes. A l’exemple de la CAMAIR-CO présente dans le secteur du transport aérien qui doit faire face à la concurrence des compagnies internationales avec très peu de moyen. Tandis que CAMTEL doit trouver sa place dans le secteur de la téléphonie mobile au Cameroun à côté de 02 mastodontes Orange et MTN Cameroun.

Certaines entreprises font tout de même bonne figure

Tout récemment, l’entreprise publique CAMWATER annonçait un bénéfice en hausse pour l’exercice 2018 s’élevant à 1,8 milliards de FCFA. La Société Immobilière du Cameroun (SIC) aurait également renouer avec la rentabilité en 2019. Au cours de cet exercice, l’entreprise a réalisé 701 millions de FCFA de bénéfice. Autre acteur de l’immobilier la MAETUR tire également son épingle du jeu. Après plusieurs années dans le dur, l’entreprise profite d’un regain de croissance dans le secteur immobilier au Cameroun.

Lassé de devoir renflouer les caisses de ces entreprises. L’Etat songent à reformer les modalités de financement des entreprises publiques Camerounaises. Ainsi, plusieurs pistes sont en gestation : introduction en bourse, privatisation, prêts non souverains… 

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici