Le Courtage d’assurance en Afrique Subsaharienne : Qui sont les leaders ? 

0
1534

Selon le baromètre 2019 de l’assurance en Afrique du cabinet Faber Consulting, les courtiers représentent seulement 27% des canaux de distribution. S’il existe une floppée de cabinets de conseil et de courtage en assurance en Afrique, l’activité de courtage reste fortement dominée par certaines entreprises. Cependant, on assiste ces dernières années à une profonde mutation de ce marché. En effet, des nouveaux acteurs débarquent sur le continent attirée par les perspectives de croissance du marché de l’assurance en Afrique. 

Les Leaders du marché du courtage d’assurance en Afrique

ASCOMA, bientôt intégrer au groupe Chedid Capital 

Ascoma est une société de courtage d’origine française. L’entreprise fondée en 1896, compte aujourd’hui plus de 700 collaborateurs réparties dans un réseau de 23 filiales. C’est à partir des années 1950 que le groupe ASCOMA crée ses premières filiales en Afrique. Aujourd’hui, il constitue le premier réseau de courtage indépendant en Afrique Subsaharienne. En 2019, le groupe affichait de très bon chiffres avec 54,7 millions d’euros de revenus. Cependant, ASCOMA semble vouloir se retirer de l’Afrique en cédant ses filiales à la Holding Chedid Capital. Le groupe Libanais déjà bien présent en Afrique du Nord et Moyen Orient, pourrait devenir leader du Courtage en Afrique. 

GRAS SAVOYE ou désormais Willis Tower Watson 

GRAS SAVOYE est fondée en 1907 par deux assureurs français Pierre Savoye et Gustave Gras. Le groupe sera par la suite l’un des pionniers de courtage d’assurance en Afrique. En 2015, le groupe GRAS SAVOYE est racheté par le courtier international Willis Tower Watson. Ainsi, les filiales Gras Savoye Côte d’Ivoire, Sénégal, Congo et Cameroun sont intégrées au groupe Willis Tower Watson. Proche du groupe GRAS SAVOYE, le courtier marocain ASK GRAS SAVOYE compte 25 implantations en Afrique réparties dans 14 pays. Son chiffre d’affaires s’élevait à plus de 30 millions de dollars en 2019. Depuis 2019, ASK GRAS SAVOYE est également en partenariat avec la multinationale Willis Tower Watson en Afrique.

OLEA Assurance, le nouveau mais ambitieux

Nouvel acteur du courtage en Afrique, OLEA a été créé en 2017 par deux anciens dirigeants de GRAS SAVOYE Olivier Dubois et Olivier Canuel. Pour démarrer, Olea Assurance a notamment repris les activités d’AfrikAssur lancée en 2015 par Siaci Saint-Honoré et Théorème. Aujourd’hui, le groupe est présent dans 35 pays d’Afrique. En 2020, Olivier Dubois déclarait dans le magazine newsassurancespro que le chiffre d’affaires global du groupe était autour de 10 milliards d’euros. Très ambitieux, le courtier d’assurance d’origine française compte bien conquérir le marché d’assurance en Afrique estimé à 1,6 milliards d’euros. 

Les nouveaux entrants : Baloon Assurance, Assurland Africa, Filhet-Allard/Brokerslink

BALOON, l’assurtech qui change la donne 

L’Assurtech française Baloon Assurance connaît une croissance à vitesse grand V dans le secteur du courtage en Afrique. Baloon Assurance est le premier courtier d’assurance 100% digital en Afrique. Depuis son lancement en 2017, la startup a déjà réussi à s’implanter dans 08 pays africains. Pour accélérer sa croissance sur le continent, l’entreprise fondé par Bertrand Vialle a levé 1,2 millions d’euros en 2020. 

Assurland Africa, une expansion en marche

Le Cabinet de courtage Assurland Africa est fondé en 2006 au Mali par Nicolas Fakhry. En 2019, il reprend les activités du courtier d’assurance April en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Selon le magazine FinancialAfrik, Assurland Africa devrait s’implanter au Burkina Faso en rachetant les activités du cabinet Vincent & Associés. Cela devrait permettre à Assurland Africa d’élargir son ancrage à 5 pays d’Afrique (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Angola)

Filhet-Allard/Brokerslink, veut passer à la vite supérieure

Le Groupe Filhet-Allard affiche des ambitions forte pour l’Afrique depuis quelques années. C’est pourquoi, le Groupe a lancé en un hub régional basé en Côte d’Ivoire en Octobre 2020 pour développer ses activités en Afrique. En effet, le courtier pourrait s’appuyer sur son partenariat avec le courtier Brokerslink. Ce dernier est notamment allié avec des courtiers indépendants dans 8 pays africains. 

Force est de constater que l’assurance en Afrique est en pleine croissance. Si certains Assureurs mondiaux quittent le continent, le potentiel du marché de l’assurance aussi bien dans la branche VIE que non VIE reste tangible. Le développement des canaux de distribution parmi lesquelles le courtage seront essentielles à cet essor.

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici