La Bdeac va lancer un appel public à l’épargne de 300 milliards Fcfa sur trois ans

0
611

La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac), souhaite réaliser un emprunt obligataire sur le marché de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). En effet, cette décision intervient à l’issue de son assemblée générale du 30 Novembre 2020 en visioconférence.

Dans le cadre de son plan stratégique développement 2020-2022, la BDEAC devrait financer des projets du secteur privé et du programme d’intégration régional de la CEMAC. C’est pourquoi, la banque va lancer un appel public à l’épargne sur trois ans (2020-2022) d’un montant de 300 milliards de FCFA. La première émission d’un montant de 100 millions de FCFA devrait intervenir au cours de l’année 2020. La BDEAC n’en est pas à sa première émission obligataire. La banque a déjà mobilisé 40 milliards par placement privé 2005-2007, et 30 milliards par appel appel public à l’épargne en 2010.

Créée en 1975, l’institution financière internationale basée à Brazzaville est dirigée par Fortunato Mbo Nchama. Parmi ces actionnaires, on compte notamment les six pays africains de la zone CEMAC. Le Koweït, la France et l’Allemagne font également partie de l’actionnariat. Depuis sa création, la BDEAC a financé plusieurs projets pour un volume de 1 449 milliards FCFA. Au cours de l’année 2020, la banque a financé le secteur privé à hauteur de 186 milliards de FCFA. 

Cet emprunt obligataire de la BDEAC représente également une belle opportunité d’investissement du marché financier de la CEMAC. D’une part, ces titres seront exonérés d’impôts et de taxes. Par ailleurs, les performances de l’institution financière garantissent sécurité, liquidité et rentabilité. 

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici