Bancarisation : Au Cameroun, l’ouverture des comptes bancaires ne fait pas courir

0
1365

Au Cameroun, le taux de bancarisation est encore faible. Des statistiques révèlent qu’il se situe autour de 12,2% en 2020. De quoi inquiéter le gouvernement qui souhaite le faire passer à 80% d’ici 2030, dans le cadre de la Stratégie nationale de développement (Snd) (2020-2030). En clair, l’ouverture des comptes bancaires ne fait pas encore courir. D’autant plus que les raisons de cette réticence des clients adultes sont multiples. 

Des conditions d’ouverture de compte bancaire trop complexe 

Parmi les réalités, certains clients évoquent les conditions d’ouverture souvent difficiles à réunir. « Si on va chercher dans les facteurs qui empêchent les Camerounais d’ouvrir les comptes bancaires : il y a l’accessibilité aux banques. Dans l’accessibilité, on peut également évoquer les facteurs comme les conditions d’ouverture d’un compte bancaire. Ce n’est pas donné à tout le monde ! », explique SIMO, qui a réussi à ouvrir le sien. D’autres énumèrent aussi le dépôt initial fixé en fonction de la nature du compte bancaire à ouvrir et qui varie selon la banque camerounaise. 

Des frais de tenue élevées et mal compris

Bon nombre de titulaires de comptes bancaires au Cameroun évoquent également des frais de tenue jugés exorbitants et inexpliqués. Une réalité constatée surtout lorsque l’approvisionnement est irrégulier. «J’ai rencontré des employés qui, à la fin du mois, courent rapidement à la banque pour récupérer la totalité de leur salaire. Ils préfèrent le gérer en mains propres », raconte SIMO.

Mais, Hervé et son collègue gardent encore le souvenir d’une opération similaire manquée. Après avoir reçu par virement bancaire, deux mois d’arriérés de salaire l’an dernier. Les deux employés d’une entreprise à Douala, se sont vus retrancher plus de 20.000 Fcfa par la banque. La somme d’argent représentait les frais de tenue de leurs comptes de la période de non approvisionnement de leurs comptes. « J’avais reçu le message de la banque disant que mon compte a été approvisionné. Plus tard, j’ai reçu un autre qui m’a informé que la banque a coupé 26.000 Fcfa », se rappelle Hervé.  

Pendant ce temps, le mobile money continue de séduire….

Selon un gestionnaire de comptes d’un établissement de crédit du Cameroun, de nombreux comptes bancaires courants sont ouverts par contraintes professionnelles. Ce dernier affirme que plusieurs clients l’ont fait auprès de la banque qui l’emploie pour se conformer aux règles de leurs entreprises. Lesquelles effectuent des paiements de salaires par virement bancaire. Force est de constater que la plupart de ces comptes une fois approvisionnés, sont immédiatement vidés. L’argent est très souvent versé dans des comptes mobile money. En effet, certains clients trouvent les frais de retraits de Mobile Money inférieur aux frais de tenue des comptes bancaires. 

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici