Les artistes Camerounais touchent-ils les Royalties de YouTube? 

0
276

La question reste encore très complexe et difficile à répondre. Bien évidemment quand on sait que tout ce qui concerne le Cameroun doit être traité avec beaucoup de précautions, on ne peut qu’avoir raison de se méfier. Le Cameroun reste et demeure un mystère. Nous sommes à l’ère du numérique. Une ère où le numérique représente une partie des revenus de plusieurs artistes. Nous sommes dans un nouveau monde plus digitalisé où les camerounais peinent vraiment à suivre.

En effet, le faible taux de pénétration et le coût élevé d’internet n’aide pas vraiment ceux-ci, qui pratiquent en quelque sorte ‘‘ l’économie des datas (mégas)’’ et pour cette raison, ils s’interrogent : ‘‘ pourquoi vais-je finir mes 100 mégas pour regarder en ligne pourtant je peux télécharger directement ?’’. Effectivement, lorsqu’on parle de digital on pense directement au streaming et aux royalties que cela peut rapporter à chaque artiste dont les musiques sont postées sur les plateformes de téléchargement légales comme Spotify, Deezer, Dailymotion, iTunes etc. Contrairement aux CD traditionnels. 

Cependant, comment font les artistes camerounais si leur public n’est pas adepte du streaming ? On se demande bien si ceux-ci touchent aussi des royalties sur YouTube comme d’autres artistes. Pour chaque vidéo publiée sur YouTube, chaque artiste est rémunéré pour chaque millier de « vues » enregistrées par Google Adsense. Adsense qui donnerait environ 7.6 dollars en moyenne (qui représente le CPM : Cost per mille). Selon d’autres sources, une pub sur Youtube rapporterait 0.001€ donc YouTube paierait 1€ toutes les 1 000 vues. Pas très aidé par le public camerounais, les artistes camerounais arrivent tout de même à toucher des royalties de YouTube. Ainsi, s’ils ne sont pas très nombreux, ils arrivent à recevoir des revenus de YouTube.

Quelques artistes Camerounais touchant des royalties de YouTube 
  • Daphné : avec ses titres ‘‘promets-moi, jusqu’à la gare et calée’’, l’artiste camerounaise comptabilise à ce jour plus de 60 millions de vues sur YouTube. Elle peut déjà être classée dans la même catégorie que certains artistes comme Fally ipupa ou encore Charlotte Dipanda qui réussissent facilement à atteindre le million de vues sur YouTube. 
  • Mr Leo : le titre ‘‘jamais jamais’’ de Mr Leo a déjà atteint plus de 10 millions de vues 
  • Salatiel : son titre ‘‘ Anita’’ sorti en 2019 enregistre à ce jour plus de 9 millions de vues 
  • Franko : En faisant en 3mois seulement 5millions de vues, le titre ‘‘coller la petite’’ a fait de Franko en 2015 l’artiste le plus heureux lui qui venait de nulle part. A ce jour, il est à plus de 45 millions de vues.

Pour ne citer que cette poignée. Certains artistes se cherchent encore et peuvent se contenter du peu que peuvent leur rapporter leur millier de vues. Tout serait différent si les camerounais étaient plus initié au streaming car des toutes ces ‘‘vues’’ on compte peu de vues qui sont générées par le public camerounais. Certains artistes étrangers comptent leurs vues en centaines de millions et en milliards. Pourquoi pas les Camerounais ?

Estimation du nombre de royalties gagné par chaque artiste via YouTube 

Le calcul est fait selon nous, ce n’est qu’une estimation. On va du principe que 1000 vues égale à 1€. On sait que 1€ = 650 FCFA.

Tableau récapitulatif en fonction des titres de musiques citées ci-dessus:
NOMS DES ARTISTES NOMBRE DE VUES ROYALTIES ESTIMATIF EN EURO ROYALTIES ESTIMATIF EN FCFA
DAPHNE (Promets-moi, Jusqu’à la gare, Callé) 60 Millions de vues 60 000 euros 39 000 000 Fcfa
MR LEO (Jamais Jamais) 10 Millions de vues 10 000 euros 6 500 000 Fcfa
SALATIEL (Anita) 09 Millions de vues 9 000 euros 5 850 000 Fcfa
FRANKO (Coller la petite) 45 Millions de vues 45 000 euros 29 250 000 Fcfa

Ceci n’est qu’une estimation, on peut déjà voir à quel point YouTube peut être rentable. Cependant il y a d’autres paramètres qui entrent en jeu comme les taxes. Donc chaque somme devrait subir des prélèvements avant que le reste revienne à l’artiste.

Par Ronel TEDEFFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici