4 Assurtechs Africaines à suivre en 2021

0
155

Selon le magazine FinancialAfrik, l’année 2020 devait être l’année de l’assurance en Afrique Subsaharienne. Si la crise sanitaire a quelque peu affecté la productivité des compagnies d’assurance, l’innovation a tout de même progressé dans le secteur. D’ailleurs, l’écosystème de l’assurtech en Afrique s’est également distingué au cœur de la crise. En effet, des jeunes entreprises technologiques investissent progressivement le domaine de l’assurance en Afrique. Micro-assurance, Comparateur d’assurance en ligne, Courtier digital, plusieurs assurtechs déjà très actives sur le continent pourraient poursuivre leur expansion.

Ayo Holdings, la micro-assurance made in Afrique du Sud

Lancée en 2016, la startup sud-africaine propose une offre de micro-assurance. Il s’agit d’une couverture d’assurance assurance santé et vie accessible via téléphone mobile. En effet, les clients peuvent y souscrire avec du crédit de communication ou en Mobile Money. Pour déployer cette solution d’assurance innovante, elle s’appuie sur un partenariat avec l’opérateur de télécommunication MTN. Présent dans 3 pays africains (Ouganda, Zambie, Ghana), l’insurtech aYo revendique 10 millions de clients. Fort de cette belle réussite, elle affiche de grande ambition et envisage d’étendre son empreinte à la Côte d’Ivoire et au Nigéria en 2021.

Baloon Assurance, courtier digitale d’Afrique

Premier courtier 100% digitale en Afrique Francophone, Baloon Assurance connaît une expansion très rapide. Déjà bien implanté en Côte d’Ivoire et au Sénégal, l’assurtech d’origine française souhaite accélérer son développement. Pour cela, elle mise sur une expansion rapide des entités du Cameroun, du Niger et du Gabon. A noter que Baloon Assurance a réussi à lever 1,8 millions d’euros. Ces fonds lui permettront donc financer sa croissance sur le marché Africain.

Pula Insurance, l’assurtech de l’année 2020

Basé au Kenya, l’assurtech Pula apporte une solution d’assurance pour les agriculteurs africains. Peu de compagnies d’assurance africaines proposent une assurance agricole. Pourtant, le risque de perte d’exploitation est réel, en témoignent les fréquentes invasions de criquets pèlerins en Afrique de l’Est. Pour se prémunir de ces risques de pertes d’exploitations, Pula développe une assurance accessible depuis un téléphone mobile. Grâce à Pula, les agriculteurs peuvent accéder à des outils de marketing et d’analyse sur l’agriculture. En 2020, l’assurtech a été gratifié du prix de l’assurtech de l’année par lors de l’African Insurance Awards.

OKO, au service des agriculteurs du Mali

La startup OKO est en activité au Mali depuis 2017. Elle dénombre déjà plus de 5 000 agriculteurs clients. Sa solution d’assurance est très accessible pour les paysans car elle coûte environ 7000 FCFA pour un hectare. En cas de sinistre, l’assurtech s’engage à dédommager les agriculteurs jusqu’à 198 000 FCFA par hectare. Au cours de l’année 2020, la startup aurait déboursé 38 millions de FCFA au bénéfice de ces assurés au Mali. OKO vient d’entamer une nouvelle campagne commerciale pour attirer de nouveaux paysans. En effet, l’assurtech africaine souhaite élargir son portefeuille d’assurés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici