Le Congo recherche 100 milliards de FCFA au sein de la BVMAC 

0
327

Début mars, le ministre des Finances du Congo, Calixte Nganongo annonçait une émission obligataire par appel public à l’épargne. Depuis le 12 mars 2021, c’est effectif. La République du Congo lance une opération de souscription à son emprunt de 100 milliards FCFA.  Dénommé « EOCG 6,25% NET 2021-2026 »; assortie d’un taux d’intérêt net de 6,25%, pour une maturité de 5 ans. Ainsi, les investisseurs sont appelés à manifester leur intérêt au cours de la période de souscription du 12 au 20 mars. 

Grâce à cet emprunt obligataire, la République du Congo espère financer les projets inscrits dans la loi de finances 2021. En effet, cela permettra de contribuer au développement économique et social du pays, à l’apurement partiel de la dette intérieure dans le but de favoriser la stabilité financière et la croissance hors pétrole du pays. 

Cette nouvelle opération sur la bourse de valeurs mobilières d’Afrique Centrale (BVMAC) semble attirer un certain engouement. Pour ce premier emprunt obligataire sur le marché unifié d’Afrique Centrale, l’Etat Congolais s’est fait accompagner par les entreprises : AXE Capital Corporation pour la partie conseil ; l’arrangeur et chef de file de l’opération obligataire est la société ESS Bourse, basée à Douala, au Cameroun.

En savoir plus sur l’emprunt obligataire de la République du Congo. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici