Les banques Africaines résistent bien à la crise sanitaire

0
542

La crise sanitaire aura provoqué un impact sur les économies africaines. Le ralentissement de l’activité économique a fait craindre des tensions dans le secteur bancaire. D’ailleurs, les banques Camerounaises sont montées au créneau dès le début de la crise pour solliciter un soutien du régulateur. Près d’un an après le début de la pandémie, la situation semble moins gravissime. Plusieurs banques africaines viennent d’annoncer des résultats annuels plutôt positifs.

Les banques africaines affichent des résultats financiers

En Côte d’Ivoire, les groupes bancaires Ecobank, UBA ont vu leur résultat net progressé respectivement de 18% et 32,22% en 2020. Au Cameroun, la BGFI Cameroun a quasiment doublé son bénéfice en 2020. D’ailleurs, la banque Camerounaise en difficulté Union Bank of Cameroon, a vu ses revenus annuels augmenter de 9% par rapport à 2019. Autre groupe bancaire africain qui ne semble pas impacter par la crise, Coris Bank International. Au cours de l’année 2020, la banque réalise de 34,4 milliards de francs CFA en 2020 en progression de 24,2%.

Une tension sur les marchés bancaires d’Afrique Subsaharienne à venir ?

Mais la situation n’est pas homogène sur l’ensemble du continent africain. Ainsi l’agence de notation Moody’s prévoit une tension sur les marchés bancaires d’Afrique subsaharienne notamment : Nigeria, Afrique du Sud, RD Congo et Angola. D’après ces analystes : « Nous prévoyons que les facteurs environnementaux entraîneront une détérioration de la qualité du crédit et de la rentabilité des banques à long terme si elles ne prennent pas de mesures pour gérer prudemment les risques liés au climat et à l’environnement ».

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici