L’insurtech Kenyane Lami Technologies lève 1,8 millions de dollars

0
380

La startup Lami Technologies souhaite démocratiser l’assurance au Kenya. Comme la plupart des pays africains, le taux de pénétration d’assurance est d’environ 3%. Fondée par l’entrepreneuse Jihan Abass, l’insurtech vient de bénéficier d’un apport en capital de démarrage de 1,8 millions $. Accion Venture Lab, AAIC, Consonance, P1 Ventures, Acuity Ventures, The Continent Venture Partners et Future Africa ont pris part à cette levée de fonds.

L’insurtech Lami Technologies a développé une plateforme de distribution de produits d’assurance à destination des banques, assureurs, courtiers, etc. Dans un contexte de digitalisation de l’assurance en Afrique, la tendance est à la souscription d’assurance en ligne ou via téléphone mobile. De plus, les assurés souhaitent avoir un accès instantané au service de gestion de sinistres. Selon la CEO Jihan Abass, Lami Technologies peut parfaitement répondre à cette problématique ; « La force motrice pour nous était de rendre l’assurance largement disponible. Nous avons estimé que la mise en place de l’infrastructure technologique pour faciliter la distribution d’assurances était le meilleur moyen d’accroître le niveau de pénétration en Afrique. »

Depuis son lancement, l’insurtech a déjà commercialisé près de 5000 contrats d’assurances. De plus, Lami Technologies compte déjà une multitude de partenaires tel que Britam, Pioneer, Madison Insurance, Stanbic Bank. D’ailleurs, Lami Technologies dispose d’un partenariat avec JumiaPay App. De ce fait, les clients peuvent également souscrire des produits d’assurance de Lami sur l’application du géant du e-commerce Africain.

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici