Monnaie Commune d’Afrique Centrale : Ce que pense le financier Babissakana

0
512

Près de deux ans après la tenue du sommet extraordinaire des chefs d’Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) à Yaoundé, la question sur la monnaie commune en Afrique Centrale préoccupe toujours. La volonté des chefs d’Etats de la CEMAC de disposer d’une monnaie commune n’est pas encore matérialisée dans les faits; si l’on s’en tient au constat fait par Babissakana. L’expert a adressé le 14 Juin dernier, une lettre aux Chefs d’Etats et de gouvernements de la CEMAC, ayant pour objet : «Monnaie commune de l’Afrique Centrale et nouvelle coopération avec la France ». 

Dans ce document de six pages, Babissakana, qui dit n’avoir pas été impliqué dans le cadre des consultations publiques dédiée à la réflexion sur le sujet. Il formule donc une contribution sur le sujet. « Elle s’articule en trois points : le bilan de la coopération monétaire entre les Etats de la Cemac et la France; l’évaluation de l’opportunité d’une nouvelle coopération monétaire avec la France; le schéma approprié pour une monnaie commune stable et crédible. » écrit-il.

En effet, Babissakana fait le bilan de la coopération monétaire entre les Etats de la Cemac et la France. Ainsi, il regrette l’abus d’ingérence de la France. D’après l’expert, « l’analyse des bilans de l’institut d’émission révèle l’inexistence de l’Afrique Equatoriale Française et du Cameroun et de la Bceaec/Beac révèle l’inexistence des avoirs en or de 1955 à 1977. Mais, l’encaisse-or apparait miraculeusement en 1978 pour 2,3 milliards de FCFA dans le bilan de la Beac.» ; révèle Babissakana. Dans la réflexion qu’il mène, l’expert disqualifie la France pour une nouvelle coopération monétaire.

Pour une monnaie commune stable et crédible pour l’Afrique Centrale; Babissakana propose entre autres: le changement du nom de la monnaie ; le choix du régime de change ; le remplacement de la garantie de la France ; le renforcement de l’indépendance et de la gouvernance de la Beac ; la création de l’Hotel des Monnaies de l’Afrique Centrale.

Babissakana est un ingénieur Financier ayant 19 ans d’expérience dans le secteur financier Africain.

About Post Author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici