Salaire Cameroun : Peut-on vivre avec le salaire minimum ?

0
347

C’est bien évidemment la préoccupation de plusieurs personnes au Cameroun. Le salaire minimum mathématiquement et techniquement incapable d’assurer une bonne vie aux Camerounais. Car, si on établit la liste des besoins primaires d’un citoyen camerounais, ce salaire minimum n’est vraiment pas à la hauteur pour permettre à un camerounais de vivre normalement. D’abord très bas, il n’est pas adapté au contexte camerounais.

Le salaire minimum au Cameroun ne change presque jamais

Depuis plusieurs années déjà, le salaire minimum au Cameroun est beaucoup critiqué. N’ayant pas vraiment évolué depuis des années, celui-ci est toujours posé comme sujet de débat même pendant les campagnes électorales. C’est le cas de la dernière campagne présidentielle où un candidat a soulevé le problème du SMIG.

Malgré les augmentations du SMIG entre juin 2008 et juillet 2014, les bruits courent toujours. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) reste insignifiant selon certaines personnes. Effectivement, en juin 2008 le SMIG a connu une augmentation par décret présidentiel quittant ainsi de 23 000fr à 28 216fr. il faudra attendre six ans pour voir une autre augmentation ceci par le biais de l’ex ancien ministre Philemon Yang. En effet, à la suite de l’arrêté du 25 juillet 2014, l’ex ancien ministre a officialisé l’augmentation du SMIG de 28,5%. Donc celui-ci est donc passé à 36 270fr.

Même si les syndicats en demandaient plus, entre autre 50 000 comme SMIG, cela n’a pas été pris en compte. Tous devront se contenter de 36 270 fr.

Vivre avec 36 000fr au Cameroun quasiment impossible

C’est étonnant lorsque certains s’hasardent à penser le contraire. Dans un environnement socio-économique comme celui du Cameroun, cette somme c’est rien. Car même si on arrive à se nourrir avec, qui paiera les autres factures ? seulement la scolarité d’un enfant au collège au Cameroun coûte plus de 36 000 fr. Ce qui est donc déjà au-dessus du salaire minimum.  Si on prend le volet santé, le SMIG au Cameroun ne donne pas l’assurance de pouvoir se soigner quand on est malade. Encore moins louer une maison car dans certaines villes comme Douala, des simples studios coûtent au-delà de cette somme.

En conclusion, si cette somme ne permet pas de se caser, se nourrir, se soigner et aussi envoyer les enfants à l’école, alors, il est vraiment impossible de vivre avec si on a pas d’autres sources de revenus. Comment comprendre que le Tchad moins développé que le Cameroun a un SMIG de 60 000fr ? la guinée équatoriale est jusqu’à 128 000fr soit 3 fois que celui du Cameroun.

Par Ronel TEDEFFO 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici